.

Infrastructures routières- Les axes Odiénné-Mali et Odiénné-Guinée bientôt bitumés

Accueil Actualites

Infrastructures routières- Les axes Odiénné-Mali et Odiénné-Guinée bientôt bitumés

Enfin ! Les axes routiers Odiénné-frontière Mali et Odiénné-frontière Guinée seront bitumés. Par un marché de gré à gré, l’entreprise chinoise China Harbour Engeneering Company aura la lourde charge de relever le défi de ces chantiers longtemps attendus.

Ce lundi 16 avril, la préfecture de région d’Odiénné a servi de cadre à une réunion entre l’administration préfectorale et une équipe chargée de l’enquête d’impact environnemental et social (EIES) a appris PôleAfrique.info. Sur le coût des travaux, on attend encore car, ils sont à la validation de la Banque Mondiale, a également appris PôleAfrique.info. D’Odiénné à Manankoro (Mali), ce sont 122.5 Km que les usagers doivent parcourir. Pour atteindre Bamako, ce sont 404 Km qu’il faut parcourir. L’attiéké est un des produits de grande consommation acheté à Odiénné et exporté vers le Mali à partir de la capitale du district du Kabadougou. Les échanges commerciaux entre la Côte d’Ivoire et les deux pays frontaliers, Guinée et Mali se trouveront accrus par ce projet de bitumage qui va se mettre en place. La voie d’accès à la Guinée par Gbéléban est en chantier, avec un retard réel, avec l’entreprise chinoise, CNCTPC. Grande ville commerciale du Nord-Ouest ivoirien, Odiénné est une ville carrefour. Mais, elle n’est que l’ombre d’elle-même, sans industrie véritable à l’exception notable de la seule unité de transformation de noix de cajou de Touré Massogbè Diabaté, épouse de Gaoussou Touré, la ville souffre d’infrastructures économiques et d’investissements. Le commerce n’y est pas très développé, les commerçants y transitant pour Korhogo ou Man. Le Président de la République, fils de la région avait demandé aux fils de cette grande et riche région, éparpillée dans le monde avec de fortes diasporas, à investir dans leur région. A y bâtir des résidences d’abord.

L’autre projet pour lequel l’avis de la population sera sollicité par les enquêteurs en charge de l’EIES, c’est le bitumage de l’axe Odiénné-frontière Guinée. Il faut dire que pour accéder à la ville de kankan, en Guinée, il faut parcourir 294 Km à partir d’Odiénné. De ces pays, le bétail, des voitures, de la noix de cajou, des produits ménagers et électro-ménagers rentrent sur le territoire ivoirien. Les maliens viennent à Man acheter du bois scié, des planches et contreplaqués. Et l’attiéké fabriqué en grande quantité à Odiénné. Avec l’axe Odiénné-Boundiali dont les travaux de pose de couche de bitume sont avancés, la capitale du Kabadougou sera un nouveau pôle économique. Mais, cela passe par le port sec qui est, depuis, loin des ordres du jour. Tout comme le projet soja et le projet riz. Gaoussou Touré est le président du conseil de surveillance de l’agence pour le développement de la filière riz. Les odiénnéka qui produisent déjà le riz en grande quantité, attendent un impact sur leur région.

PARTENAIRES PRESSE

Acturoutes

PROMO RTI SECTEUR BTP

Télécharger le document

PUBLICATION

Demande de participation SIA 2018

Voir toutes les publications